logohome cabezal
 
Communiqués de presse
 
winerepç
The French (dis)Connection
http://www.wine-republic.com/component/content/article/46-general/460-the-french-disconnection
 
vendages
 
Journal La Nacion, Argentine. Commerce Extérieur - Septembre 2010
http://www.lanacion.com.ar/nota.asp?nota_id=1306642

lanacion
 
«Commentaires de Dégustations:
Les Vins Argentins»
 
A la bonne santé des vins argentins (Téléchargez ici le PDF 1.5 Mb)
perles
 
Else Decker-Bliekast
Trois de mes vins ont été dégustés hier midi au Baltimore à Paris. Voici les commentaires de Denis Garret (Lien)
 
Dégustation 8 octobre 2009 : Paris Le Baltimore

Torrontès :Domingo Molina 2008
6 mois d’élevage en fût de chêne, vallée de la Salta, 1750m altitude, 14 ° alcool.
Belle couleur vive citronnée, nez franc, complexe et floral.
Notes de litchi, muscat, fruits blancs : pèche. Egalement pétales de rose et poivre.
Bouche agréable qui confirme le nez : beaucoup de fraicheur, finale élégante de poivre blanc.
Association idéale : crabe tourteau au parfum d’avocat et salade roquette. Carpaccio de saint jacques au citron vert, gingembre, vanille et coulis d’huile d’olive.

Pinot noir Alfredo Rocca 2005, family Reserve
9 mois d’élevage en fût de chêne français, Belle robe rubis profond.
Nez divin et complexe de fruits rouges, cerises à l’eau de vie, fruits compotés.
Bouche élégante, fraîche de fruits rouges, de pruneau et épices.
Notes mentholées, caractéristique de ces terroirs d’altitude, Finale bonifiée par l’élevage en bois français qui ne domine pas.
Association idéale sur du gibier d’eau, col-vert , aiguillettes ou magret.

Malbec Alfredo Rocca 2006, family Reserve

12 mois d’élevage en fût de chêne, Robe intense rubis foncée : encre.
Nez réservé de fruits rouges et noirs, cassis et notes vanillées.
Bouche gourmande, finesse, équilibre, tannins bien mûrs.
Vin évolué bien fait qui s’impose par son opulence.
Idéal sur viandes rouges grillées, côtes de bœuf avec sauce locale : Chimichurri.

Par Denis Garret, "merci à lui".

1
 
 
Saverne - Sarre-Union / Ottersthal / Salon du vin
«Le bon sens l'emporte»
Pas de doute possible: le vote des députés a redonné le sourire aux viticulteurs venus au salon du vin organisé par l’amicale des anciens sapeurs-pompiers d’Ottersthal. Une 3e édition plongée au coeur de l’actualité nationale et régionale.
1   Le vote des députés a redonné le sourire aux viticulteurs, ici en compagnie du maire et des organisateurs du salon du vin.
(Photo DNA - Albert Weber)
 
Ne confondons pas la vente d’alcool au forfait (les fameux «open bars») et les fêtes et foires aux vins. C’est le leitmotiv exprimé hier après-midi avec conviction par le viticulteur Francis Backert, de Dorlisheim.
 
Il s’est longuement exprimé à la salle communale d’Ottersthal en présence du maire Daniel Gérard et des autres professionnels présents à l’occasion de la foire aux vins: Rémy Gross de Gueberschwihr, Gérard Tomatis de Chiroubles, Jacques Aufrant de Chenas. Sans oublier Else Bliekast qui représentait les vins d’Argentine dans le cadre d’une «ouverture sur les vins du monde», selon l’expression de Charles Heng, président de l’amicale.  

M. Backert a d’abord parlé du danger des «open bars», décriés à juste titre, et du mélange d’alcool fort consommé sans modération par les jeunes. Il a parlé de ce phénomène en l’opposant à un contexte familial et amical, évoquant le récent anniversaire de sa fille de 17 ans célébré dans une ambiance n’ayant rien à voir avec cette manière effrénée et dangereuse de consommer de l’alcool.

«Émotions sensorielles, convivialité et tradition»  
Approuvé par les autres professionnels de la vigne, il a tenu à saluer le fait que le «le bon sens l'emporte» avec les élus qui se sont prononcés à l’Assemblée nationale. Et de préciser dans la foulée que les ventes d’alcool au forfait sont synonymes de «saouleries» et que cela n’a rien à rien avoir «l’oenologie et la dégustation du bon vin, synonymes d’émotions sensorielles, de convivialité, de tradition. Arrêtons aussi de donner le coup de grâce à une économie qui se porte et s’exporte bien».  

Et le viticulteur alsacien - également adjoint au maire de Dorlisheim - d’insister sur le ton convivial de la soirée de samedi, synonyme de dégustation avec repas pour plus de 70 personnes.  

Et quand on parle de réussite, le propos peut aussi s’appliquer à ce salon du vin ayant mobilisé une dizaine de bénévoles sous l’égide de l’amicale des anciens sapeurs-pompiers. 120 personnes s’y seront rendues entre samedi et dimanche, pour savourer en famille ou entre amis du bon vin, et en parler - voire de s’approvisionner - auprès des propriétaires récoltants présents.
 
Albert Weber © Dernières Nouvelles d’Alsace - 2009 Édition du Lun 9 mars 2009
 
 
DEGUST'EXPRESS # 25
http://www.sommelier-vins.com/article-27992980.html
VIN ROUGE
Malbec 2005, “family” Alfredo Roca, Argentine Mendoza
Nez sur le fruit noir confituré, la prune puis le pruneau après aération. Tonalités vanillées, légèrement épices douces. Bouche charnue, pleine de volume et bien structurée au milieu de fruit bien mûr. Le tout est relayé par une saine fraicheur et des tanins juste taquinants.
****(*)
Vin ample, dénoncant un chaud climat grâce à des fruits murs. Finesse et amplitude...